Français | English

Historia | Objectivos | Consejo de fundación | Financiamientos | Mención de excelencia
Sesiónes internacionales | Sesiónes regionales y nacionales | Seminarios
Thématique | Perspectives régionales | Dossiers du CIFEDHOP | Contribuciónes EPU
Introducción | Plataforma sobre el seguimiento del EPU | Conectarse
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

Centro internacional de formación para la enseñanza de los derechos humanos y la paz

Thématique N°7

 

Cultura, educación y sociedades: el lugar de los derechos humanos (1999)

En espera de traducción

L’éducation civique à l’école primaire et au collège en france :
un ancien projet, des tensions permanentes,une actualité renouvelée par François Audigier

Depuis plus de deux siècles et au-delà des décisions politiques qui l’ont peu à peu généralisée, l’École1 est pensée en France comme directement liée à la citoyenneté. Condorcet est la figure emblématique de cette conception qui veut que le fonctionnement et l’amélioration de la République requièrent des citoyens éclairés par la raison, citoyens dont la formation implique l’existence de l’Institution École. Les savoirs, les savoir-faire, la culture transmise par et à l’École ont donc pour première finalité la formation de citoyens capables de débattre des objets qui les concernent et de choisir leurs représentants dans un espace public où ils sont égaux. Réciproquement, la construction d’un espace public démocratique implique des citoyens éclairés. C’est donc une finalité politique, au sens le plus fort du terme, qui institue l’École. Autrement dit, l’École est civique par essence. Dès lors qu’avec l’essor de la démocratie, les droits politiques s’étendent progressivement à tous2, l’École doit devenir obligatoire pour tous.

 

Mapa del sitio | Creditos | © CIFEDHOP