Français | English

Historia | Objectivos | Consejo de fundación | Financiamientos | Mención de excelencia
Sesiónes internacionales | Sesiónes regionales y nacionales | Seminarios
Thématique | Perspectives régionales | Dossiers du CIFEDHOP | Contribuciónes EPU
Introducción | Plataforma sobre el seguimiento del EPU | Conectarse
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

Centro internacional de formación para la enseñanza de los derechos humanos y la paz

Thématique N°8

 

Culturas de Paz : retratos y perspectivas, algunos desafíos socio-educativos (2000)

En espera de traducción

Éducation des adultes, culture de paix et partenariat éducatif : l’expérience de l’association nationale pour l’alphabétisation et la formation des adultes au Sénégal (ANAFA) par Babacar Diop Buuba

Commençons par trois proverbes wolof qui mettent en relief l'importance de la communication et soulèvent des questions sur les différentes modalités de l'action pédagogique-andragogique. Le premier dit "Ku xamul buur saay na, nga wax buur dee na".Cette version est la moins crue et on pourrait la traduire de cette façon: «si quelqu'un ne comprend pas, quand tu lui dis que le roi a vécu, alors il faut lui dire qu'il est mort.». Le deuxième proverbe dit: "Ku bañ ku la nax, ku la noxx nga bëgg". Cette fois-ci, jil s’agit de la version crue du fait du jeu de mots «nax” et «noxx “: «Si tu es insensible au langage allégorique, alors tu n'as pas à te plaindre si ton interlocuteur utilise la manière forte.” Enfin, un troisième proverbe dit: "ñàkk déggóo amul, ñàkk waxtaan moo am", c’est-à-dire: "Il est toujours possible de s'entendre, tant que la voie du dialogue est privilégiée".

1 Obtenga primero el programa gratuito Acrobat Reader

 

Mapa del sitio | Creditos | © CIFEDHOP